Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Comment effacer vos traces ?

Vous venez de jouer au name googling et là, horreur : le premier résultat mène tout droit vers un commentaire scabreux laissé sur un forum étudiant. Comment effacer cette bévue numérique ?

Plusieurs solutions s'offrent à vous. Il est tout d'abord possible de demander la suppression de l'élément incriminé, que ce soit un commentaire ou une photo. Pour cela, il est nécessaire d'identifier le nom du responsable éditorial du site où figure l'information à supprimer. Ses coordonnées sont le plus souvent mentionnées dans les mentions légales du portail. Une recherche assez facile dans 50 à 60 % des cas. Toutefois, « certains contournent la loi et d'autres se cachent, observe Xavier Desfeuillet, directeur exécutif de l'agence spécialisée en gestion d'e-réputation Hington Klarsey. Avec la base de données whois, on peut alors tenter de trouver à qui appartient le nom de domaine. »

Le responsable éditorial identifié, adressez-lui votre requête : « rien ne sert d'être agressif. Il faut au contraire humaniser sa demande, en la motivant, en l'argumentant afin de bien montrer en quoi cet élément vous porte préjudice », conseille le spécialiste. Il est également important de comprendre que l'une des préoccupations de votre interlocuteur portera sur la perte de contenu générée par votre requête. Simplifiez-lui la tâche en proposant une alternative ou un échange. « On peut demander que seules figurent ses initiales, offrir en remplacement une photo plus récente, ou un contenu actualisé intéressant pour la cible du site », illustre-t-il.

Les armes pour se défendre

Si le responsable éditorial reste sourd à vos appels ou si encore un petit malin venait à se jouer de vous sur Facebook, en fonction du préjudice, vous pourrez directement saisir la justice. Ou encore contacter une agence de gestion d'e-réputation. « En cas d'urgence, nous pouvons créer du contenu neutre, en générant des pages de liens associant le nom de la personne à un quelque chose qui n'aura pas d'impact sur sa réputation », précise Xavier Desfeuillet. Une prestation au coût important, qui ne peut durer qu'un temps selon le directeur de Hington Klarsey.

Action et anticipation : les meilleures parades

Mais au-delà, plutôt que de supprimer des contenus négatifs, il s'avère souvent plus judicieux de chercher à les noyer dans la masse. « Il faut occuper l'espace en créant du contenu positif, recommande fortement Xavier Desfeuillet. S'inscrire sur les réseaux sociaux professionnels est primordial car ce sont ces résultats qui ressortent en premier sur les moteurs de recherche. » Participation à des groupes professionnels ou à des communautés, création d'un blog ou d'un site personnel sont autant de possibilités pour accroître et maîtriser sa visibilité sur le Net.

Votre objectif : faire glisser la trace numérique qui vous pose problème en troisième page de Google. « Il faut se concentrer sur les deux premières pages de résultats des moteurs de recherche, conseille Xavier Desfeuillet. Les internautes vont rarement plus loin, sauf si quelque chose attise leur suspicion. »

Dans un monde virtuel en perpétuel mouvement, opérer une veille régulière est également nécessaire. « En matière d'e-réputation, il faut avoir un peu de bon sens, insiste Xavier Desfeuillet. On ne fait pas sur le web ce qu'on ne ferait pas dans la vie. Dans cet univers, l'anonymat ne dure jamais. » (Voir l'article Protégez votre nom)

 

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr - Septembre 2010

 


Vos réactions, vos témoignages : jesuisvisiblesurleweb@cadremploi.fr